Sylaé : saisie en ligne des états de présence des contrats aidés

Le chômage est une réalité inévitable qui concerne une grande partie de la population active. De nos jours, il faut réunir un certain nombre de conditions pour espérer se faire recruter. C’est dans le but de réduire l’écart inégal entre travailleurs et chômeurs que le gouvernement français a mis en place des mesures visant à inciter les employeurs à embaucher et former ces personnes peu ou pas qualifiées moyennant une aide financière. Pour bénéficier de cette aide, les employeurs doivent se soumettre à l’enregistrement de leurs employés à travers des états de présence. Cette procédure qui se fait sur le net s’opère sur le Sylaé.

Qu’est-ce que le Sylaé ?

Le Sylaé peut être défini comme le Système de Libre Accès Employeur. C’est un portail destiné à cette partie du patronat qui a conclu avec l’Etat des contrats uniques d’insertion (CUI) et créé par l’Agence de Services et Paiements (ASP). Ce portail obligatoire à ce type d’employeurs leur permet de saisir en ligne les états de présence des contrats aidés. Cette saisie a pour but de s’assurer de la présence effective des salariés, de la matérialisation effective de leur recrutement. Cet enregistrement numérique oblige l’employeur à se constituer un compte sur le portail. Le Sylaé se charge en retour de gérer les contrats aidés de l’employeur, de confirmer la présence des salariés soumis au CUI ou au Contrat d’accompagnement à l’emploi (CAE) ou les emplois d’avenir selon qu’ils proviennent du secteur marchand ou non. De plus, le Sylaé s’occupe de recueillir les informations bancaires des employeurs en vue du paiement de l’aide financière. Facile à utiliser, rapide et efficace, le Sylaé est un outil d’une grande utilité pour les employeurs soumis aux contrats aidés. Il évite les démarches administratives encombrantes.

Quelle est la contrepartie de l’aide financière envers l’employeur ?

Il est important de préciser que l’aide financière accordée à l’employeur est fixée à un taux de 70% pour le secteur non marchand (établissements scolaires, associations…) et à 30% pour le secteur marchand qui prend en compte les entreprises. Cette aide financière est une sorte de soutien économique aux actions du patronat. Ce dernier a pour obligations de soutenir les salariés ayant éprouvé des difficultés à se faire embaucher. Cette action se résume :
  • à la mise en place de tutorat ;
  • à la création d’une formation professionnelle pour le salarié ;
  • à l’accompagnement dans la création d’un projet professionnel ;
  • aux contrats en alternance.

Ces différentes mesures ont pour but d’aider ces salariés peu qualifiés à faire évoluer positivement leur carrière au sein de l’entreprise. Notons que les contrats d’alternance sont particuliers dans la mesure où ils offrent déjà aux salariés une formation professionnelle payée par l’entreprise en échange de sa contribution à la production de celle-ci.

Pour donc bénéficier de cet avantage financier, nous vous conseillons de faire la saisie en ligne de vos salariés sur Sylaé. Cette démarche est d’ailleurs obligatoire depuis juillet 2015. Elle a pour finalité de protéger les salariés et les employeurs.

Leave a Comment: