Taxes sur les gains des jeux de hasard : comment sont-elles vraiment appliquées ?

Il est fréquent de lire ou d’entendre dire que les gains des jeux de hasard ne sont pas taxés. Effectivement, l’impôt sur le revenu ne s’applique pas à l’argent que vous gagnez au casino, dans les tournois de poker ou au loto. Pourtant, si les gains ne sont pas directement imposés, l’argent peut être taxé selon l’usage que vous en faites.

À quelles conditions les gains des jeux de hasard sont-ils taxés ?

La loi française prévoit d’exonérer de taxes, de charges et d’impôts tous les gains liés à des jeux de hasard, que ce soit dans des casinos, lors de tournois ou en ligne. Vous n’avez donc aucune raison de les déclarer au fisc. Cependant, si vos revenus liés aux jeux de hasard deviennent trop importants, vous serez imposés.

Effectivement, les gains des jeux de hasard sont taxés dès lors qu’ils deviennent une source de revenu professionnel. Si vous jouez au baccarat par exemple et que vous êtes très doué, vous commencerez à payer des charges et des impôts dès lors que vos revenus générés par cette activité sont supérieurs à ceux de votre activité principale. Si vous êtes au chômage, vous serez taxé dès que vous dépasserez la tranche d’imposition la plus basse.

Les gains investis sont également taxés

Par ailleurs, il faut savoir que les gains ne sont pas taxés, mais pourront l’être selon ce que vous décidez d’en faire. Si vous placez cet argent que vous avez gagné sur une assurance-vie ou un fonds d’investissement, alors vous devrez payer des taxes.

Non seulement vous payerez des taxes sur les revenus de ces placements, mais aussi sur l’argent que vous avez placé (dès lors qu’il s’agit de gains obtenus à des jeux de hasard non imposés). Résultat, l’argent que vous gagnez en jouant au casino ou ailleurs, vous avez pouvez seulement le dépenser ou de l’épargner si vous souhaitez éviter d’être taxé.

Attention aux taxes sur les donations

Les meilleurs joueurs gagnent souvent beaucoup d’argent et aiment le partager. Ils font alors ce que le droit fiscal français appelle une donation. Cependant, ne perdez pas de vue que vos gains non imposables seront taxés dès lors qu’ils deviennent une donation.

Effectivement, la personne à qui vous les donnez devra s’acquitter d’une taxe après avoir déclaré cette donation aux impôts. Le pourcentage de la taxe varie selon votre lien de parenté. Si vous n’en avez aucun, elle est la plus importante. Vous disposez également d’un abattement qui varie toujours selon votre lien de parenté. Il est d’environ 100 000 € quand un parent donne à son enfant.